La lune

Manicore

Documentation > Lectures > Climat - Scientifique > Combien pèse un nuage ?

Commentaire de lecture : Combien pèse un nuage ?

(ou pourquoi les nuages ne tombent pas)

 

site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com

 

Titre

Auteur(s)

Année parution

Nb pages

prix (approx.)

Editeur

Niveau minimum à mon sens
Combien pèse un nuage ?

Jean-Pierre Chalon

2002

185

17 E

EDP Sciences

Premier cycle universitaire (sciences)

 

Combien pèse un nuage ? Eh bien beaucoup plus que ce que vous vous imaginez probablement en les regardant passer dans le ciel ! Mariant énumération de poids astronomiques et description de phénomènes micro-physiques, le texte de Jean-Pierre Chalon nous aide à mieux comprendre le pourquoi de cette rengaine entonnée par tous les climatologues exposant leurs problèmes avec les nuages.

Notre difficulté à appréhender finement les caprices du temps futur, nous disent-ils, provient de ce que le climat à venir sera fortement déterminé par l'évolution de la couverture nuageuse (mais pas seulement : nos émissions de gaz à effet de serre des décennies à venir sont aussi TRES importantes !), et nous ne savons pas représenter explicitement les nuages dans les modèles climatiques.

Pourtant, un nuage, vu par un pauvre terrien parfaitement ignorant des choses aériennes tel que votre serviteur, cela a l'air tout simple, presque trop : une forme blanche et cotonneuse se détachant sur le ciel clair ; un simple train de crayon sur un dessin d'enfant qui en donne les contours et tout le monde a compris.

Et bien non : un nuage, c'est affreusement compliqué. De l'air monte, de l'air descend, de l'eau monte, descend, gèle, se condense, s'évapore, se sublime, des charges électriques se répartissent, parfois une tornade se crée... Ce que nous croyons être un paquet d'eau bien déterminé et bien sage n'est en fait que la partie visible d'un phénomène convectif qui s'organise sur une échelle souvent bien plus large et peut mettre en mouvement des énergies et des masses devant lesquelles nous faisons figure de microbes.

Faute d'avoir pris le temps de chercher ailleurs les informations nécessaires pour comprendre les parties les plus techniques, je n'ai pas tout retenu de ce livre, mais ce que j'ai appris a amplement justifié mon achat. La lecture est rapide, le style clair (un petit manque - à mon goût - d'explications intermédiaires qui auraient été utiles, parfois, mais ce sera pour une prochaine édition), et de toute façon une lecture à conseiller à quiconque veut comprendre pourquoi il est à la fois très ardu de modéliser un nuage particulier pour déterminer des conditions météorologiques locales, et néanmoins légitime de procéder par paramétrage pour des évolutions planétaires, pourquoi il pleut parfois tant avec un nuage qui a l'air si vaporeux, et pourquoi ... les nuages ne tombent pas !

 

***

Jean-Pierre Chalon est directeur de l'Ecole Nationale de la Météorologie et expert auprès de l'Organisation Météorologique Mondiale.

 

Retour à la bibliographie
Retour vers le haut de la page