La lune

Manicore

Documentation > Publications > Le Plein SVP ! : entretiens > Entretien paru sur le site du quotidien gratuit Metro en janvier 2007

Entretien paru sur le site du quotidien gratuit Metro en janvier 2007

***

site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com

***

"Il faudrait taxer tout ce qui produit des gaz à effet de serre"
La parole à Jean-Marc Jancovici, consultant et membre du Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot.

Quelle est la définition la plus simple que l'on puisse donner a l'effet de serre ?
"L’effet de serre" désigne un confinement près du sol de l’énergie que nous recevons du soleil. Ce qui est gênant aujourd’hui n’est pas l’existence d’un effet de serre, lequel existe sur la terre depuis des milliards d’années, mais son augmentation très rapide à cause de nos émissions fortement croissantes de CO2 (venant du pétrole, du charbon et du gaz) et d’autres gaz (méthane et protoxyde d’azote, essentiellement d’origine agricole).

Dans les phénomènes climatiques de ces dernières semaines, quelle part peut-on réellement lui attribuer ?
Imaginez un élève qui se met au travail, et qui obtient 12/20 à son dernier devoir au lieu du 8/20 qu’il ramène habituellement. Est-ce l’effet de son travail ou un coup de chance ? Il faut attendre encore quelques devoirs en classe pour le savoir… comme il faudra attendre (quelques décennies !) la répétition "inhabituelle" d’automnes très doux pour être sûr que le climat a changé. Il va changer de toute façon (et le problème est donc devant nous pour l’essentiel) : la seule question est de savoir si nous l’observons déjà.

Qu'est ce qui vous effraie le plus aujourd'hui ?
L’ignorance encore trop grande de la population (journalistes et décideurs politiques inclus !) sur les ordres de grandeur en jeu. Car agir efficacement sur un problème que l’on ne cerne pas avec un minimum de détails est impossible.

Metro demande aux candidats à la présidentielle quelles seraient leurs trois premières mesures contre le réchauffement climatique. Quelles seraient les vôtres ?
Une seule suffira pour commencer : taxer, de manière croissante et donc progressive, les émissions de gaz à effet de serre ou plus exactement tout ce qui en cause : carburants routiers et aériens, fioul, gaz naturel, charbon, engrais et bovins… Si nous faisons cela, toutes les "solutions" auxquelles nous pensons habituellement suivront toutes seules ou presque, car devenant de plus en plus rentables économiquement : vélo et transports en commun, ferroutage et relocalisation, isolation des logements et bureaux, industrie moins énergivore, etc. Sans donner un prix croissant au problème climatique (et à la future diminution du pétrole, incidemment), la solution volontaire à ce problème est impossible. Les émissions finiront quand même par baisser (c’est certain pour des raisons mathématiques), mais cela se passera involontairement, et donc mal.

Vous êtes un proche conseiller de Nicolas Hulot. Que lui conseillez-vous de faire pour la présidentielle ?
Avec le pacte écologique, déjà signé par plus de 400.000 personnes, il a créé une dynamique extraordinaire. C’est à la place qu’il occupe actuellement qu’il capitalisera le plus facilement sur cet acquis. S’il devient réellement candidat, je ne suis pas sûr qu’il obtiendra une meilleure adhésion de la population et des autres candidats aux mesures que nous préconisons, or c’est bien là le but du jeu. Mais c’est lui qui décide !

Retour au sommaire de l'ouvrage
Retour vers le haut de la page