La lune

Manicore

Documentation > Publications > Changer le monde, tout un programme ! > Changer le monde : erratum

Changer le monde : erratum

date de dernière modification : 23 avril 2011

site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com

***

Au moment où cette page est mise en ligne pour la première fois, le livre n'est pas encore sorti. Je suis donc sûr de ne rien avoir à corriger, ce qui est quand même assez satisfaisant, non ? Mais bon, les meilleures choses ayant une fin, ca viendra !

 

***

Page 13 : la monarchie n'a pas été renversée en 1789, mais en 1792. En 1789, c'est juste le roi qui l'a été !

Page 31 : dans la phrase "et des gens qui vont et viennent pour faire fonctionner tout cela, de milliers de kilomètres, et encore 1,5 milliards de téléphones", lire "et des gens qui vont et viennent pour faire fonctionner tout cela, des milliards de kilomètres de câbles, et encore 1,5 milliards de téléphones"

Page 39 : à la place de "pendant les centaines de milliers d'années qui ont séparé" (bas de la page), lire "pendant les milliers d'années qui ont séparé"

Page 137 : La phrase "Évidemment, si le coût du gaz doit tripler à l’avenir, alors le coût à la tonne de CO2 évitée baissera d’un facteur 3… tant qu’il y aura du gaz" est une belle erreur de calcul, bravo à Antonin Roussel qui m'en a fait la remarque ! En effet, si le prix du gaz triple, le kWh d'électricité au gaz non produit permet d'éviter 10,5 centimes de gaz, alors que le kWh éolien vaut 8 centimes à produire. En pareil cas, l'éolien en substitution du gaz rapporte 63 euros par tonne de CO2 évitée. Ce raisonnement n'est valable que si l'éolienne est construite alors que les centrales à gaz existent déjà, si les deux sont construits ensemble (ce qui a été le cas en Espagne par exemple) alors ce calcul n'est pas le bon : il faut raisonner émissions totales produites par l'ensemble "éolien+gaz".

Page 142 : j'ai oublié de mentionner que le calcul sur le coût à la tonne de CO2 évitée intègre aussi le crédit d'impôt et le bénéfice du propriétaire du panneau, et donc que l'économie de CO2 se rapporte au tarif de rachat et non à l'investissement. Avec l'investissement seul ca serait plutôt de la moitié.

Retour au sommaire de l'ouvrage
Retour vers le haut de la page