La lune

Manicore

Documentation > Publications > L'Avenir Climatique > L'Avenir Climatique : erratum

L'Avenir climatique : erratum

date de dernière modification : 21 mai 2006

site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com

***

Malgré que j'aie relu le manuscrit de mon livre 45,7 fois ou à peu près, j'ai bien entendu laissé passer quelques erreurs, pour l'essentiel des coquilles, mais parfois c'est une erreur de fond. Dès qu'un lecteur m'en signale une je la rajoute ici, en espérant que la liste ne sera quand même pas trop longue !

Cet erratum ne concerne bien entendu pas les "manques" que l'on peut regretter de trouver dans cet ouvrage (moi le premier quand je me relis) : j'ai été obligé d'être succint sur les renouvelables, qui auraient presque nécessité un livre à elles toutes seules, parfois un peu lapidaire sur les analyses du jeu d'acteur entre citoyens/consommateurs, politiques et industriels, etc. Ce sera pour une prochaine fois !

.

***

Page 38 : sur la figure 5, la formule du méthane est CH4, et non NH4 !!

Page 44 : le nom de la référence de la figure 7 est inexact, il s'agit de JR Petit, du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement (à Grenoble). Je lui adresse toutes mes excuses pour lui avoir substitué par erreur Jean Jouzel, un de ses collègues et co-auteur (mais non auteur principal) du numéro de Nature où cette courbe est parue. Cette même remarque vaut pour les courbes 11 (page 58) et 26 (page 96).

Page 73 : dans le texte qui suit le tableau du milieu de page, le PRG à 20 ans du méthane a été indiqué par erreur à 56 (il s'agit aussi de 62, comme dans le tableau).

Page 75 : les données de la figure 17 sont bien de 2000, et non de 1990 comme indiqué par erreur dans le texte juste au-dessus.

Page 108 : en bas de la page, il faut lire "perte d'eau provenant de la transpiration" et non "perte d'eau provenant de l'évaporation" ; à l'évidence l'évapotranspiration n'est pas un processus de respiration !

Page 114 : J'ai indiqué que le maximum de densité de l'eau était atteint à 4°C. Cela n'est vrai que pour l'eau douce, mais pour l'eau salée la densité augmente sans limite lorsque la température baisse, jusqu'à la congélation.

Page 155 : L'échelle du graphique est en millions de tonnes, et non en milliards de tonnes comme indiqué par erreur !

Page 162 : Le texte fait référence à la CEE, quand il faudrait lire "communauté européenne" (l'appellation CEE a disparu en 1993)

Page 209 : le gain par kWh mentionné en bas de la page (sous-chapitre "substituer les combustibles fossiles") est de 50% et non de 20% (ce qui se constate implicitement sur le tableau page 161). Le pourcentage de 20% correspond à l'ordre de grandeur du gain pour les émissions totales d'un pays qui passe du charbon au gaz pour sa production d'électricité (découle du tableau sur le bas de cette page).

Page 242 : les attentats de septembre aux USA ont eu lieu en 2001 et non en 1991 !

Page 284 : je me suis trompé dans les coefficients de conversion en mettant - je ne sais pas pourquoi - 44,6 GJ par tep au lieu de 42 GJ. Les bons chiffres de conversion sont les suivants

de ligne vers colonne

Tonne de pétrole ou tep

Tonne de charbon ou tec

Joule

kWh PCI

kWh électrique

m3 de gaz

tonne bois
Tonne de pétrole ou tep

1

1,65

42 000 000 000

11 600

4494

1075

2,2

Tonne de charbon ou tec

0,607

1

25 494 536 700

7041

2728

653

1,3

Joule

2,4 10-11

3,9 10-11

1

2,8 10-07

1,1 10-07

2,6 10-08

5,3 10-11

kwh PCI

0,000086

0,00014

3 600 000

1

0,387

0,093

0,00019

KWh electrique

0,00022

0,00036

9 293 023

2,58

1

0,24

0,00049

m3 de gaz

0,00093

0,00153

39 060 000

10,788

4,18

1

0,0021

tonne bois

0,45

0,74

18 900 000 000

5220

2022

484

1

 

 

 

Retour au sommaire de l'ouvrage
Retour vers le haut de la page